LES JEUNES LISENT DU THEATRE  
CONCOURS ET FESTIVAL 2019

Pour la quatrième année, AMLET organisait ce concours "Les jeunes lisent du théâtre" et cette fois  avec les éditions "L'école des loisirs". (Après avoir découvert les éditions Lansman, Actes sud, Théâtrales les années précédentes). 912 élèves ont participé au concours 2019.
720 élèves de cycle III ont participé et 702 ont lu les trois pièces de théâtre et participé au vote. 
C'est le texte "Mortadelle" de Bettina Wegenast qui a été choisi par 48% des jeunes lecteurs. (La Princesse aux joues rouges de Bénédicte Couga a obtenu 27% et I love mon biniou de Pascale Petit 25%).
Cette année, nous avons proposé en plus un second concours pour des lecteurs de cycle IV. 188 collégiens ou lycéens ont lu les trois textes. 
C'est le texte "La petite fille qui disait non" de Carole Thibault qui la été choisi par 54% des lecteurs. (Le garçon qui aimait de Julie Rey : 28% et Les kokemars de Anouch Pare : 18%).

            Les prix seront remis aux lauréats le 17 mai au Théâtre des Trois Chênes à Loiron. 
AMLET remercie le conseil départemental, la Banque Populaire et Action Culturelle Sofia qui ont permis l'organisation de ce festival et cette remise de prix. 
            Celle-ci sera précédée de la venue de 300 élèves qui participeront à des ateliers de théâtre, encadrés par Didier Lastère et Delphine Aranega du Théâtre de l'Ephémère, d'ateliers de lecture, encadrés par Laurence Cazaux et Patrick Gay-Bellile d'Acteurs, Pupitres et Cie et d'ateliers d'écriture encadrés par les autrices primées, Bettina Wegenast et Carole Thibaut. 
            En parallèle aux travaux d'ateliers, des rencontres auront lieu entre les élèves et les autrices. Avant l'échange, chaque classe offrira à l'autrice quelques minutes de lecture au pupitre d'une des pièces du concours (27 enseignants ou bibliothécaires ont suivi un stage de formation à cette technique en octobre, encadré par L.Cazaux et P.Gay-Bellile et certains ont assisté avec leur élèves à leur spectacle de lecture au pupitre, Yapatou).